Les Vampires de Chicago de Chloe Neill – tome 4 – Mordre vous va si bien

Hello tout le monde,

Aujourd’hui je vous présente le tome 4 des Vampires de Chicago.

Voilà encore du contenu. Vous n’en verrez jamais plus autant en si peu de temps je pense. XD

A la suite de l’annonce de Gabriel Keene, meneur de la Meute des Grandes Plaines, les citoyens de Chicago manifestent contre les vampires, devant leur Maison et scandent des slogans racistes à longueur de journée même si, on le sait tous, les vampires n’entendent rien pendant la journée.

Le problème des raves rencontré lors de la première enquête de Merit revient sur le tapis mais cette fois-ci encore plus dangereuse vu le comportement anti-surnaturels des habitants de Chicago. Les raves reviennent sur le devant de la scène à cause de la violence qui s’y déroule. 

Cette violence est une violence inhabituelle pour les vampires ce qui pousse Merit à se poser des questions sur le pourquoi du comment de ce comportement si violent et à débordement. Elle découvre alors un trafic de drogue un peu spéciale et très dangereuse. 

Il s’avère qu’à la tête de se trafic se trouve *roulement de tambours* Célina. Célina qui en veut à Merit d’avoir contrecarrer ses plans, à Cadogan d’avoir réussi à régler tous les problèmes qu’elle avait créer, à Ethan d’avoir réussi à transformer Merit et qui a réussi à se faire libérer du PG malgré l’engagement que celui-ci avait fait à la ville de Chicago.

Je dois dire que Célina a vraiment un côté machiavélique très poussé. Elle ne lâche jamais, arrive presque toujours à ses fins (sauf quand Merit y met son grain de sel). Elle a de très nombreux alliés et elle se met tout le monde dans sa poche. D’un côté, ce personnage m’impressionne et d’un autre côté, je la déteste au plus au point notamment après les actes qu’elle avoue et ce qu’elle fait à la fin de ce tome. (Je ne vous en parle pas pour ne pas vous spoiler, hein)

Bon, sinon, à côté de ça, on a Mallory qui suit une formation de sorcier en banlieue de Chicago en se plaignant un petit peu à sa meilleure amie, Gabriel Keene qui devient papa d’un petit Connor, une Merit qui est de plus en plus respectée et acceptée parmi les surnaturels de toute espèce grâce à son caractère, ses relations, son franc-parler et son ouverture d’esprit. Et nous avons droit à un petit peu de romance entre Merit et Sullivan soupoudré d’un petit Jonah ce qui a pour résultat de pimenter un peu les choses et de mettre Ethan face à ses sentiments.

Je dois dire que ce tome est l’un de ceux que j’aime le moins pas par son écriture ni son intrigue de ce côté là c’est même très bien mais plutôt pour son côté émotionnel. A chaque fois que je lis ce tome, je commence avec l’esprit léger et le sourire au lèvre et le finit au 36ème dessous. Il y a tellement d’émotions dans ce tome que j’ai finalement du mal à tout gérer et à finalement l’apprécier.

Publié par ec

Lectrices compulsive, passionée d'automobile et jeune ingénieure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :